DU en ostéopathie périnatale (Hôpital Bichat, Paris 7) ; formation en physionutrition.

Pour parler d’infertilité, il faut premièrement savoir qu’une démarche de grossesse peut prendre naturellement entre 6 mois et un an. On ne parle donc pas d’infertilité tant que les essais sont inférieurs à cette période.
Tant qu’il n’y a pas de problème de stérilité médicalement prouvée, l’ostéopathie peut avoir un rôle important pour augmenter les chances de grossesse. Je vais vous expliquer comment cela peut améliorer le phénomène de fécondation et de nidation.
L’ostéopathie peut également être utile dans le cadre d’une PMA (procréation médicalement assistée) ou FIV (fécondation in vitro).
Tout d’abord reprenons un peu l’anatomie du système reproducteur. Il est situé au sein du petit bassin (ou pelvis), situé entre le bas du ventre et le périnée. Il est délimité latéralement par les deux os iliaques (os des hanches). Il contient des os (sacrum et coccyx) ainsi que les organes du système urinaire (vessie), digestif (rectum) et reproducteurs (ovaires, utérus et vagin chez la femme et prostate et vésicules séminales chez l’homme). De nombreux ligaments et muscles y sont également présents.
L’ostéopathe travaillera sur tout le corps afin de rendre un bon équilibre global, chaque région travaillant en symbiose les unes avec les autres.  Le système hormonal et nerveux au niveau du crâne, le diaphragme, les viscères, les organes génitaux sont autant de points à vérifier lors de notre pratique ostéopathique. Un traitement ostéopathique permettant de rendre de la mobilité aux zones en restriction, va rendre une bonne circulation sanguine, lymphatique et nerveuse.

Chez la femme

Le problème d’infertilité peur être lié à plusieurs facteurs jouant sur la fécondation ou la nidation :

Les ovaires doivent être en bonne santé ainsi que le système hormonal et nerveux. Les hormones libérées par l’hypothalamus et l’hypophyse (glandes présentent dans le cerveau) donnent le signal pour que l’ovaire libère son ovule. S’il existe un problème sur cette voie, les informations ne passeront pas et cela engendra une mauvaise ovulation.

Au niveau des organes reproducteurs à proprement dit, il se peut que certains chocs, opérations ou infections aient créé des adhérences ou de petits traumatismes. Les ovaires, les trompes ou l’utérus ne peuvent donc plus jouer leur rôle de façon optimale. Parfois même un mauvais positionnement de l’utérus peut jouer sur la fertilité.

Des problèmes psychiques peuvent également compromettre la fertilité. Certaines femmes qui sont trop sous pression ou trop stressée (soit par leur travail, vie personnelle ou par cette envie d’enfant qui prend trop de place) auront des difficultés à tomber enceinte.
Cela est donc important pour l’ostéopathe de prendre du temps pour comprendre le fonctionnement du corps de la patiente ainsi que les préoccupations de cette dernière. La libération des tensions dans le petit bassin (utérus, ovaires, ligaments, et mobilité du bassin osseux) est primordiale ainsi qu’en crânien et digestif.

Chez l’homme

L’infertilité est généralement un problème hormonal ou lié au stress

On portera donc notre attention sur les zones de tension et de blocage, ainsi qu’en réalisant un traitement d’ostéopathie crânienne pour un travail sur le système nerveux et hormonal.

Dans le cadre d’une PMA

Le but est de soutenir la femme dans tout le processus médical.

Les stimulations hormonales, le prélèvement d’ovocytes et l’insémination sont autant d’étapes difficilement supportables tant physiquement que psychologiquement. L’ostéopathie dans cette démarche va permettre au corps de travailler plus facilement et de mieux supporter le traitement. Puis par la suite d’être le plus apte à accueillir le futur embryon, en soulageant les tensions internes du corps.

En cas de difficulté à avoir un enfant, n’hésitez donc pas à aller consulter un ostéopathe. Le traitement global réalisé tout en douceur et sans douleur permettra peut être d’obtenir ce que vous désirez le plus !

Jennifer Muller ostéopathe mains bebe papa